CMIC

CMIC


Dans les Yvelines, la Cellule mobile d'intervention chimique est créée le 28 décembre 1990 par une note de service du directeur départemental.
Le premier stage (certificat risque chimique) a lieu l'année suivante. L'effectif à la création est d'environ 30 sapeurs-pompiers avec un véhicule, puis rapidement 3 véhicules de reconnaissance.

La cellule compte aujourd'hui 4 RCH4, 15 RCH3, 54 RCH2, 26 RCH1, soit environ une centaine de spécialistes.
CMIC2Pour être opérationnels, les agents doivent réaliser chaque année des formations de maintien des acquis.
Ils interviennent environ 100 fois par an.

Les moyens matériels se composent de deux véhicules de reconnaissance, d'un véhicule d'intervention et d'appui, de deux cellules de dépollution, d'une chaîne de décontamination et d'une cellule d'appui Piratox. Ses missions sont, entre autres, la lutte contre les accidents de transport de matières dangereuses, la lutte contre les risques de pollution terrestre, aquatiques et atmosphériques, le conseil technique du COS en matière de risque chimique et biologique, la lutte contre les agents biologiques, la lutte contre les menaces NRBC et la lutte contre les accidents chimiques dans les industries.

Pour l'avenir, les principales nécessités sont d'accentuer la collaboration avec la CMIR 78 avec laquelle certaines missions, comme Piratox, sont communes, et de continuer à collaborer avec les autres départements de la zone Ile-de-France.

View the embedded image gallery online at:
http://www.sdis78.fr/les-specialites/cmic#sigFreeId8392847888

sp78