[INTERVENTION] Écrasés par une branche de 10 tonnes !

Lundi 7 septembre 2020 dans l’après-midi, le domaine du Château de Rambouillet a été le théâtre d’un accident hors du commun.

En effet, une branche d’une dizaine de mètres de long et d’un mètre de diamètre s’est désolidarisée d’un marronnier et s’est abattue sur un véhicule qui circulait sur le parking. Pesant près de 10 tonnes, elle écrase le toit de la petite citadine et incarcère ses deux occupants.


Rapidement sur les lieux, les secours sont alors confrontés à deux problèmes majeurs. Tout d’abord, la branche tombée est en équilibre instable sur le véhicule et une seconde menace de tomber sur la zone d’intervention. Ensuite, la déformation importante du véhicule rend complexe l’accès aux victimes et nécessite un long travail de sécurisation et de préparation.


Compte tenu de la situation, le lieutenant S.ROSPARS, chef de groupe Rambouillet et premier COS (commandant des opérations de secours), en concertation avec l’élu de permanence, fait réquisitionner une grue de levage et fait établir un périmètre de sécurité élargi, afin d’éloigner le public présent en nombre à cette heure de la journée.


Le Capitaine E.BECUE, chef de colonne sud, engagé sur l’intervention, se présente à son tour et défini, en concertation avec le CDG, l’idée de manœuvre suivante. 

  1. Poursuite de la sécurisation de la zone d’intervention.
  2. Renforcement du périmètre de sécurité (effectué par la police nationale) et mise en place de personnel affectés à la surveillance de la stabilité de l’arbre et des branches.
  3. Création d’accès aux victimes et prise en compte par les équipages VSAV et SMUR
  4. Débitage d’une partie de la branche afin de faciliter son levage
  5. Levage et stabilisation progressifs et millimétrés au moyen de la grue et calage en simultanée du véhicule.
  6. Extraction des victimes.

Le passager avant, catégorisé en urgence relative, est le premier à être dégagé. Il est miraculeusement indemne, et ne devra pas être transporté. La seconde victime, la conductrice, est quant à elle catégorisée en urgence absolue. Bloquée au niveau du thorax par le toit et au niveau des jambes par le volant, elle ne pourra être dégagée qu’une fois la branche soulevée. Près de deux heures seront nécessaires pour extraire cette dernière dans les meilleures conditions. Elle sera transportée médicalisée sur l’hôpital de secteur.


Il aura fallu près de cinq heures et 43 sapeurs-pompiers pour mener à bien cette intervention particulière où l’adaptabilité permanente des intervenants est indispensable. Le bon déroulement de cette opération de secours a été rendu possible grâce à l’excellente collaboration inter-services (Élus, Polices, ONF, Administration du Domaine du Château, SMUR) et à la parfaite concertation entre les différents sapeurs-pompiers et spécialistes présents (MF, SD, VLI).

Texte : G.Guillemard / Photos : I. MIchel & M.Fournies