Les interventions

SDIS78 011Vendredi 22 février 2018, c'est tout un quartier du centre historique de Saint-Germain-en-Laye qui a été évacué préventivement suite à la découverte de plusieurs bâtiments à usage principal d’habitation et de commerces menaçant ruine.

L'histoire commence par une expertise commanditée par le syndic de copropriété d'un bâtiment situé rue au pain afin d'évaluer un problème de structures en sous-sol. Une fois sur place, le constat fait par l'expert est inquiétant car les dégâts structurels sont préoccupant. Un deuxième avis confirme les craintes et la réelle présence d'un risque pour la stabilité de l'édifice. Immédiatement, la police municipale et les sapeurs-pompiers des Yvelines sont avisés. Alors que la PM se rend sur les lieux pour sécuriser le site, de nombreux moyens de secours du SDIS78 convergent sur l'intervention.

Rapidement sur les lieux, le lieutenant José C. est engagé en tant que conseiller technique en sauvetage déblaiement auprès du Chef de site, le Lieutenant-colonel Olivier L.  Effectuant une reconnaissance dans le batiment sinistré et vu l'importance et la nature des dommages engendrés sur la structure, il conseille au commandant des opérations de secours, l’évacuation préventive de l'ensemble du bâtiment ainsi que la coupure des fluides à cette adresse.

Alors que les opérations d'évacuation du premier bâtiment sont en cours, il effectue une seconde reconnaissance dans les immeubles adjacents, accompagné des deux experts. Une fois de plus, de nombreux désordre structurels sont constatés et la zone d'évacuation est alors étendue à plusieurs bâtiments situés rue au pain et dans deux rues adjacentes. Près de 150 personnes sont alors évacuées préventivement. Bien que la majorité de ces dernières aient trouvé, d'elles-meme, une solution d’accueil pour la nuit, une dizaine de riverains ont dû accueillis par la croix-rouge française dans un gymnase ouvert par la commune.

À proximité immédiate des bâtiments sinistrés, au 38 de la rue au pain, se situe la maison natale et le musée Claude Debussy. C'est ici que le célèbre compositeur français a résidé, jusqu'en 1864, avant que ses parents ne laissent la boutique de poterie familiale pour déménager sur Paris. En 1918, après sa mort, cette maison est rapidement devenue le principal lieu de rendez-vous pour tous ses admirateurs et c'est donc tout naturellement qu'elle accueille aujourd'hui son musée. 

Ce lieu unique rassemble des centaines objets et de photographies personnels du compositeur qui ont du être mis en sécurité en les transférant dans un autre bâtiment. Sur place, c'est l'Expert en patrimoine, Stéphane C. qui, d'après les directives de priorisation du responsable du musée, a fait procéder à l'évacuation, grâce au Lot d'Extraction et de Protection des Oeuvres (LEPO), de nombreuses oeuvres d'art dont certaine sont irremplaçables comme les partitions originales du compositeur.

À ce jour, encore plusieurs bâtiments sont frappés de mesures d'interdiction ou de restriction et ce jusqu'à leur étaiement et mise en conformité suite aux preconisations des experts de la préfecture de police.



texte : G.Guillemard / Photo : J.Cordeboeuf-J.Thomas

sp78