Les interventions

20170829 Degagement excavation 2C’est en fin d’après-midi, mardi 29 août, que les sapeurs-pompiers du CIS Chanteloup-les-Vignes sont engagés pour le sauvetage de spéléologues en milieu sous terrain. L’intervention, qui se situe sur la commune de Triel-sur-Seine, concerne le puits d’accès à une carrière située dans la zone qualifiée à très fort risque du massif de l’Hautil.

Compte tenu de ces éléments, la décision est prise par la salle opérationnelle d’engager immédiatement le GRIMP78 pour apporter leur expertise dans ce type d'intervention et assurer la sécurité des intervenants.

Dès leur arrivée sur les lieux, les secours prennent contact avec le spéléologue à l’origine de l’appel. Ce dernier leur explique qu’il fait partie d’un groupe de 3 spéléologues mais qu’il est le seul à avoir réussi à sortir du puit. Ses deux autres collègues, quant à eux, sont restés bloqués dans la cavité, l’un suspendu par son harnais dans le puits de sortie et l’autre encore au fond, 25m en contrebas.

Un néophyte pourrait penser qu’il n’y a pas là matière à s’inquiéter, mais les habitués d’escalade savent bien qu’il est très dangereux, voire mortel de rester suspendu de longues minutes dans son équipement. Les études démontrent d’ailleurs qu’il faut de 6 à 20 minutes de suspension inerte pour qu'un sujet bien portant finisse par perdre connaissance. Cette perte de connaissance conduisant généralement à la mort sans l’intervention rapide des secours.

Conscient de la gravité de la situation, le COG a d’ailleurs engagé la garde médicale départementale ainsi que la VLI qui viendront en appui de l’équipe médicale envoyé par le SAMU78 du CH Poissy. Les premiers éléments recueillis par le 1er COS permettent de dresser un rapide bilan de l’état de santé des victimes. La première, est un homme de 51 ans. Suspendue depuis plusieurs minutes dans son baudrier, il se plaint de fourmillements dans les membres et semble souffrir d'une légère hypothermie. La seconde, un homme de 26 ans, attend patiemment au fond du puits,  et semble en parfaite santé. 

Il est urgent de récupérer l’homme suspendu dans son harnais, mais fort heureusement, l’engagement précoce du groupe d’intervention en milieux périlleux a permis leur arrivée rapide sur la zone d’intervention. Rodés à ce genre de situation, les hommes en rouge installent rapidement un premier dispositif destiné à descendre la victime dans un premier temps avant la mise en place du deuxième dispositif destiné lui à remonter les deux victimes.

La victime la plus âgée est sortie la première. Prise en charge par les personnels présents, elle sera transportée non médicalisé sur le CH de secteur. Le jeune homme coincé au fond du puits ainsi que celui ayant réussi à ressortir de lui-même seront, quant à eux laissés, sur place.

Sous les regards confiants de monsieur Joël Mancelmaire de la commune, et du capitaine Sébastien Avenel, chef du centre de secours de Chanteloup-les-Vignes, les vingt-et-un sapeurs-pompiers mobilisés mettrons près de 5h pour mener à bien cette intervention.



Texte : G. Guillemard / Photos : R. Doulcier

 

sp78