L'actualité

Sdis 78 002Aujourd'hui 30 septembe 2020, le colonel Stéphane Millot, directeur du Service d'incendie et de secours des Yvelines a rencontré le professeur Dominique GRANDJEAN, dans le cadre de la participation des equipes cynotechnique des sapeurs-pompiers des Yvelines au programme Noasis-Covid19 à l'École nationale Vétérinaire d'Alfort.

Cette expérimentation a pour but de former les chiens des unités cynotechniques à détecter les patients atteint du COVID-19. Une fois opérationnels, nos amis à quatre pattes pourraient ainsi effectuer des pré-tests en grand nombre auprès des populations potentiellement infectées afin de les orienter sur des tests PCR.

Actuellement, les 840 0000 tests PCR pratiqués par semaine montrent une importante circulation du COVID-19 en France avec une moyenne de 10 000 nouveaux cas quotidien. Bien que les processes se soient améliorés, l’affluence des patients, notamment en région Ile de France, a entrainé des retards de plus en plus importants dans la communication des résultats. Ainsi, certains laboratoires affichent aujourd’hui des délais allant jusqu'à 8 à 10 jours. Ainsi formés, ces chiens pourraient pallier l’insuffisance de personnes habilitées à pratiquer les tests.

Cette démarche du Sdis78, s'inscrit pleinement dans la continuité de l’effort national initié par le Ministère des Solidarités et de la Santé suite à la parution de l'arrêté  du 24 juillet 2020 modifiant l'arrêté du 10 juillet 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de COVID-19 et autorisant les sapeurs-pompiers à effectuer des prélèvements, sous certaines conditions.

C’est ainsi que l’adjudant-chef Clément L, conseiller technique et responsable départemental de l’unité cynotechnique, accompagné d’Erwan, Sébastien, Alexandre,  Arnaud et Fabien ont été détachés pour encadrer et former leurs binômes canins à reconnaitre « l’odeur » du virus, suivant ainsi la voie ouverte par les cynotechniques du Sdis77, Sdis60 et Sdis 2A..

Durant cette formation de plusieurs semaines, les chiens vont donc « apprendre » à reconnaitre cette odeur spécifique sur des compresses imbibées de sueur provenant de patients testés positifs au COVID et symptomatiques. Ces échantillons, prélevés, pour le Sdis78 par l’Infirmière hors-classe Katia H., ne présentent aucun risque de contamination pour les hommes et les chiens. Ces derniers, seront présentés au terme de l’apprentissage, devant un collège d’expert pour être évalués.

Bien que cette mission change radicalement de leur activité habituelle et bien loin de leur zone de confort, les membres de l’unité Cynotechnique 78, ont tous répondu présent et ont fait preuve d’une grande capacité d’adaptation. Appréhendé, par chaque membre, comme une chance de se diversifier et l’occasion de participer à l’effort collectif, ils ont particulièrement apprécié la mobilisation du service pour les aider dans cette démarche.

Sous la supervision du Lieutenant-colonel Sébastien Petitjean, Chef du groupement opérations, et avec l’expertise du Medecin-Colonel Jean-Michel Duquesne, Médecin-chef du Sdis 78, le cadre d’emploi de ces chiens, ainsi formés, est en cours de rédaction en concertation étroite avec le conseiller technique départemental de la spécialité l’adjudant-chef Clement L. et le vétérinaire-capitaine Laurent Gouardo.

Rappelons que si de nombreuses unités similaires sont déjà déployées dans des gares et aéroports à l'étranger, l’objectif initial poursuivi par le Sdis78 reste prioritairement pour un engagement en interne.



Texte :G.Guillemard / Photo : M.Fournies & J.Cordeboeuf

sp78