L'actualité
soldats françaisUn hommage national a été rendu mardi 14 mai 2019 à 10h aux premiers maîtres Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, morts dans la nuit du 9 au 10 mai, lors d’une opération de libération d’otages au nord du Burkina Faso.

Ces deux soldats, membres du commando Hubert, Fleuron de la Marine nationale créée en 1947 et baptisée en l'honneur du lieutenant de vaisseau Augustin Hubert, tué par un sniper le 6 juin 1944 dans les rues de Ouistreham après le débarquement de Normandie, étaient déployés dans le cadre de l'opération Barkhan  

Ces dernières années, c’est d'ailleurs au Sahel que la plupart des militaires français ont été tués. Engagée depuis 2014 dans cette opération qui vise à combattre les groupes djihadistes de cette région désertique qui s’étend au Mali, au Burkina Faso, au Niger, au Tchad et en Mauritanie. Depuis 2000, 231 soldats français ont trouvé la mort en opération.

La mort de ces deux officiers intervient presque un mois, jour pour jour, après le décès du capitaine Marc Laycuras, médecin militaire tué le 12 avril dernier dans le cadre de l’opération Barkhane, après le déclenchement d’un engin explosif improvisé au passage de son véhicule blindé.

Cette minute de silence a été particulièrement respectée dans toutes les unités du Sdis78, preuve de l'attachement de ses agents aux valeurs de la République et au soutien de ses armées.

sp78